Louise Michel : avis de recherche

Publié le par Philippe Mangion

L’un.e de vous connaît-il.elle un dénommé Léon MICHEL, délégué du Comité central républicain des vingt arrondissements ?
Je ne l'ai pas retrouvé sur Maitron.fr, ni ailleurs sur Internet.
D'après l'étude de Jean Dautry et Lucien Scheler parue aux Editions Sociales en 1960 (j’ai joint la couverture), ce nom apparaît sous différentes formes ("L. MICHEL", "Léon MICHEL" ou simplement "MICHEL") dans plusieurs documents du Comité :
- "L. MICHEL" dans le compte-rendu du 21 septembre 70 où, à l'Hôtel de ville, le ministre Jules Ferry enfume une délégation du Comité, lui laissant espérer des élections municipales à la fin du même mois.
- Même nom dans un document du 22 septembre où, se berçant d'espérance, le Comité rédige une sorte de programme électoral en vue de ces élections promises.
- le 24 septembre où "Michel" est nommé dans une commission d'enquête à la suite de plaintes contre Crémieux.
- le 28 septembre, nouvelle nomination de "Michel" dans une "commission d'enquête" pour défendre Jules Vallès et d'autres, accusés de trahison dans la presse (Jules Vallès en rédigera lui-même le procès-verbal !)
Dautry et Scheler ne semblent pas avoir retrouvé la trace de ce Léon MICHEL (par exemple, ils ne savent pas s'il appartient à l'Internationale).
Devant ces incertitudes, je me suis un temps bercé de l'illusion qu'il s'agissait de Louise MICHEL. Mais il est quasiment impossible qu'une femme ait pu être nommée déléguée, ou même faire partie de ce Comité central. A moins que ... Louise se soit déguisée en Léon pour y parvenir. Ça n'aurait pas été la première fois.

 

Publié dans Louise Michel

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article